Digitalisation d’une entreprise en 2020 : les subventions possibles

Quand on parle de 2020, la première pensée qui nous vient à l’esprits est le Coronavirus. Alors il faut l'impact que ladite pandémie a eu sur l'ensemble de l’économie mondiale, les entreprises et surtout les PME en France. Compte tenu des couvre-feu à répétition, certaines petites entreprises n’arrivent plus à avoir des clients, le seul moyen est la digitalisation de leur entreprise. Dans le cadre d’un plan de relance, des subventions sont octroyées en guise d'aide à ces entreprises.

Le chèque numérique de 500 €

C’est la subvention la plus appréciée dans le cadre de la digitalisation des petites entreprises. En effet dans le cadre du « Plan France relance », le Gouvernement octroie un chèque numérique d’une valeur de 500 € pour toutes entreprises qui souhaitent relancer ses activités. Alors les entreprises qui exercent dans le domaine du numérique à travers par exemple les services comme, Webmaster Freelance, Création de site internet sur le département du val d'Oise, Gestiion de campagne Google Ads et Facebook Ads, Aide de l'état pour un site internet, vous-en avez droit. Ce chèque permettra de couvrir totalement ou partiellement tous les frais liés vers cette transition.

Le fonds de solidarité

L’Etat français a mis sur pied un fond de solidarité pour soutenir les PME, TPE, les microentreprises et certains artisans qui ont été touchés en plein fouet par la pandémie du COVID-19. Cette initiative a été mise sur pied en fin mars 2020 par le Gouvernement et cette collecte se fait dans toutes les régions et les collectivités d’outre-mer. En effet, ce fond ne cesse d’évoluer ; de plus, il est d’une grande aide pour les petites et moyennes entreprises.

La question relative à la réduction des cotisations et celle liée aux aides sociales destinées aux travailleurs indépendants

Mise en place dans le contexte de la 3éme loi de finances relative aux restrictions en 2020, cette loi va aider les microentreprises et les artisans indépendants qui sont touchés par crise sanitaire du Coronavirus. En effet, cette loi réduit les cotisations et contributions faites par les travailleurs indépendants.